Rachel SPETZ

Après décollement, démoulage, décoffrage, la matière révèle ce qui a échappé à la main de l’artiste, ce qui n’a pas été contrôlé. Parfois, c’est dans le jeu de la transparence que se trouve le détail.

Le geste est succinct et souvent aléatoire. Les molécules de matières sont mises en commun et suivent leur propre cheminement.

La mise dans l’espace découvre l’invisible, l’impossible à se reproduire ou l’improbable.

 

  • Amibe
    Amibe
    Résine et pigments – 161 x 103 cm
  • 50/50
    50/50
    Plâtre, métal – 100 x 50 x 40 cm
  • Tempête
    Tempête
    Métal, peinture acrylique – 100 cm
  • Mise en culture
    Mise en culture
    Eau, peinture acrylique – 180 x 300 cm
  • Strates
    Strates
    13 plexiglass gravés – 21 x 29,7 x 70 cm
  • Tunnel
    Tunnel
    Résine, pigments, métal – 50 x 33 x 150 cm